Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me contacter



odissey44@yahoo.fr

Recherche

4 janvier 2006 3 04 /01 /janvier /2006 13:23

Difficile de se mettre d’accord sur la question de la vaccination contre la tuberculose. Le Conseil national des pédiatres (CNP) se prononce contre la décision de la Direction générale de la santé, qui a déclaré le maintien de la vaccination obligatoire et généralisée des nouveaux-nés et des nourrissons. Contre cette mesure, le CNP avance deux arguments : la vaccination généralisée ne serait pas justifiée compte tenu de l’absence de risque d’épidémie et les injections intradermiques (récemment décidées) auraient des effets secondaires indésirables chez les enfants en bas âge. Il plaide donc pour une vaccination limitée aux petits à risque pour ne pas discréditer l’ensemble des programmes de vaccination. Le CNP rappelle aussi que la France « resterait le dernier des grands pays occidentaux à maintenir une vaccination obligatoire généralisée ».

Date parution : 22/12/2005 www. infobebes.com

Partager cet article

Repost 0
Published by anthony - dans vaccin
commenter cet article

commentaires

Victoria 13/06/2007 11:15

Ma petite puce aura bientôt trois mois, aussi est-il temps de se pencher sur la question des vaccins... La vaccination obligatoire est au ceur d'une polémique en France, seul pays en Europe à avoir encore des obligations vaccinales. Quels sont les vaccins obligatoires? Quels sont les risques et les dangers?....

En cherchant sur le net, j'ai trouvé la liste des vaccins obligatoire en France :
• BCG : vaccin contre la tuberculose
• DTP : vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio (DTP).
•

Quels sont les risques ?
• BCG :
Depuis plus de 25 ans, de nombreux spécialistes français demandent son abandon. La tuberculose a constamment régressé, depuis cent cinquante ans, avec l’amélioration de l’hygiène et l’élévation du niveau de vie, aussi vite en France que dans les pays qui n'ont jamais utilisé le BCG ou y ont renoncé depuis longtemps ! Des études très importantes ont même prouvé son inéfficacité, voire sa dangerosité.
- La Hollande, où le BCG n'est pas obligatoire est le pays du monde où la tuberculose est la plus faible (mortalité 7 fois moindre qu'en France).
- Sur 5 méningites tuberculeuses recensées ; 4 avaient reçus le BCG
- Des épidémies de tuberculose apparaissent régulièrement dans des groupes de populations vaccinées
- le BCG peut être la cause directe ou indirecte de cas de tuberculose. (Vaccin avec un germe vivant)
- Les effets secondaires sont largement sous-estimés (problèmes respiratoires peut-être dus aux effets immunodépresseurs du vaccin chez des enfants dont les défenses immunitaires sont déjà faibles)
- le BCG est responsable d'accidents graves tels qu'insuffisance rénale et infirmité motrice cérébrale. Selon le médecin suisse Jean Elmiger, il serait responsable d'une baisse du quotient intellectuel (QI).
• DTP :
- Le vaccin antitétanique est considéré comme le vaccin le plus efficace (90%) et le mieux toléré. Malheureusement, il n'est pas possible de trouver ce vaccins seul.
- Pourquoi continue-t-on de vacciner contre la diphétie, maladie qui a complètement disparue en France?
- 80% des enfants de la planète sont aujourd'hui vaccinés contre la poliomyélite, pourtant, le taux d'apparition de la maladie n’a été divisé que par 10.

Victoria H.
http://www.editions-tredaniel.com/blog/

bernard 21/03/2007 08:42

L’avis tant attendu vient de sortir. Le point essentiel : Le Comité Technique des Vaccinations et le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France, section des maladies transmissibles, recommandent, au moment de la mise en œuvre du programme national de lutte contre la tuberculose, la suspension, chez l’enfant et l’adolescent, de l’obligation vaccinale par le vaccin BCG mentionnée dans les articles L 3112-1 et R 3112-1 A et B du code de la santé publique.

Donc, dès la mise en oeuvre, ni avant (il ne fallait pas y compter) ni après, ce qui est un progrès par rapport à l’avis du 30/09/05 qui disait "à terme", ce qui laissait craindre une longue attente. Selon la déclaration du ministre, du 1er février, le plan tuberculose devrait être publié dans les prochains jours. Puis il faudra qu’il soit financé afin d’être activé.
Je suggère que chacun écrive au ministre à ce sujet pour qu’il sache qu’il y a une grande attente qu’il ne peut décevoir : sur sante.gouv.fr, "bureau du ministre" "entre-nous" vous avez tout ce qu’il faut pour le faire. Il ne suffit pas d’attendre, il faut le faire savoir...qu’on attend ! Texte complet de l’avis : même adresse, "accès tous les dossiers" lettre C "Conseil..." avis "maladies transmissibles".

bernard 09/02/2006 21:33

Depuis 7 ans un plan variole a pourtant été élaboré avec une extrême minutie alors qu'on sait parfaitement que ce n'est pas vraiment une urgence. Cette année un plan antipandémie a été développé et financé par des achats de tamiflu et autres. Ce plan très minutieux fait l'admiration de l'OMS et flatte la vanité de ses concepteurs mais ne sert à rien pour lutter contre la grippe aviaire en Afrique qui manque cruellement de moyens de surveillance.
Nous sommes en avance sur les autres pays pour la lutte contre les maladies en attente et qui pourraient ne jamais exister mais, parmi les pays comparables, nous sommes les derniers pour la lutte contre la tuberculose en terme de qualité de cette lutte. Le plan attend toujours et quand il sera là on attendra son financement...Mais le financement du tamiflu et du vaccin prépandémique n'attendent pas...

Jean-Marie MORA 07/02/2006 18:08

Le BCG n'est pas prèt d'être supprimé, la resp. juridique de la DGS m'a confirmé qu'aucun texte n'est en préparation. La levée de l'obligation serait effective lorsque le plan tuberculose sera en place (on l'attend depuis 7 ans) ce plan est destiné à la lutte contre la TB dans les mileux défavorisés alors que l'obligation concerne la population générale, cherchez l'erreur.

bernard 03/02/2006 18:57

Et même plus encore puisque la FMF Bretagne (fédération des médecins de France, www.fmfpro.com) conseille aux médecins généralistes et pédiatres, après information des familles, de ne pas pratiquer pour le moment de BCG dans l'attente d'une évolution rapide de la législation